| TypePad Archives | Kath'odon Blogger | Les oeuvres de Monique |

16 septembre 2005

Comment convertir du capital en logiciels qui marchent ?

Joël Spolski propose une réponse assez peu correcte mais...

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

15 mars 2005

Scobleizer

Scoble

Robert Scoble est évangéliste technique chez Microsoft. Il tient à jour un weblog - Scobleizer - plutôt décalé et bourré d'infos.

 

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

25 novembre 2004

Nouvelles technologies

Karl Raimund Popper écrivait dans Conjectures et réfutations :

Une théorie qui n'est réfutable par aucun événement qui se puisse concevoir est dépourvue de caractère scientifique

Les lois ci-après constituent-elles une théorie ?

Neil Postman dans son livre The End of Education propose les dix principes suivants :

  1. Chaque changement technologique est un pacte Faustien. Pour chaque avantage qu'offre une nouvelle technologie, il y a toujours un inconvénient correspondant.
  2. Les avantages et  les inconvénients  des nouvelles technologies sont inégalement distribués dans la population. Chaque nouvelle technologie a des effets positifs sur certains groupes et négatifs sur d 'autres.
  3. Dans chaque technologie il y a une  idée puissante, parfois deux ou trois. Mais la technologie nous prédispose à mettre en valeur certaines perspectives, certaines potentialités et à en négliger d'autres.
  4. Une  nouvelle  technologie  fait  habituellement  la  guerre  à  une vieille technologie. Elle la concurrence en terme de temps, d'attention, d'argent, de prestige et de conception du monde.
  5. Le changement technologique n'est pas additif, mais écologique. Une nouvelle technologie n'ajoute pas simplement quelque chose ; elle change tout.
  6. En raison des formes symboliques dans lesquelles l'information est codée, les différentes technologies ont différentes polarisations intellectuelles et émotionnelles.
  7. En raison de leur condition d'accès et de la vitesse à laquelle elles traitent l'information, les différentes technologies ont des polarisations politiques différentes.
  8. En raison de leur forme physique, les différentes technologies ont des polarisations sensorielles différentes.
  9. En raison des conditions dans lesquelles nous les utilisons, les différentes technologies ont des polarisations sociales différentes.
  10. En raison de leur structure technique et économique, les différentes technologies favorisent plus ou moins différents types de contenus.

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

13 juin 2004

Dotclear ?

Voilà près d'un mois que je réfléchis au remplacement de Blogger en tant que fondement technique de ce weblog. Près d'un mois que j'explore diverses solutions. Plone - évoqué précédemment - est d'une richesse inégalée mais me parait lourd à entretenir, tant les templates que les feuilles de style.
Toujours parce qu'il fallait bâtir les templates - ou plutôt les squelettes -, j'ai renoncé à SPIP . Subséquemment, je gamberge autour de Dotclear , produit open source de la famille LAMP (Linux, Apache, MySQL, PHP), offrant un nombre raisonnable de templates et de feuilles de style, apparemment conforme aux standards W3C. Un produit plaisant et facile à paramétrer. Mieux encore, il existe au moins un hébergeur qui le pré-installe et l'abrite pour une somme modique : Girafon...

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

16 mai 2004

La loi des abstractions qui fuient

Découverte tardive d'un article consacré au "théorème" suivant posé par Joel Spolsky :

Toute abstraction non triviale, à un certain degré, fuit.
L'abstraction est chère aux informaticiens désireux de s'affranchir de la complexité de leurs lignes de code. Créer un programme en langage naturel est un idéal. Les langages-objets sont déjà plus qu'un concept. Mais voilà , la réalité est plus forte que le modèle et quelques iconoclastes ont dissipé l'illusion : Gödel, Löwenheim et Skolem. Il n'est pas de vérité absolue construite sur un système formel lui-même fondé sur quelques postulats. Il y a toujours quelque chose d'indécidable, d'inconsistant, d'incomplet dans un système axiomatique prétendant à l'universalité. Alors, bien sûr, lorsque Joël Spolsky écrit qu'un programmeur maniant l'abstraction Visual Basic" n'est digne d'intérêt que s'il a les compétences pour revenir à la réalité du compilateur Kerninghan&Ritchie (ou K&R), je le crois sans peine - même si j'ignore tout de K&R -.
La loi des abstractions qui fuient implique que chaque fois que quelqu'un arrive avec un nouvel outil magique de génération de code qui est censé nous rendre tous super-efficaces, vous entendez plein de gens dire "apprends d'abord comment le faire manuellement, et après utilise l'outil magique pour gagner du temps". Les outils de génération de code qui prétendent faire abstraction de quelque chose, comme toutes les abstractions, fuient, et la seule façon compétente de s'accommoder des fuites est d'apprendre comment les abstractions fonctionnent et ce dont elles font abstraction. Ainsi les abstractions nous font gagner du temps lors du travail, mais elles ne nous font pas gagner du temps lors de l'apprentissage.
Traduit par Thomas Leveque.

Une question en passant : si nos langues - française, anglaise et autres - sont des abstractions du monde, quelles sont les fuites, les manques, les ambiguïtés ? Relire Wittgenstein peut-être ?

Posted by Anabates in Analogies, Techno web | Permalink | Commentaires (0)

20 mars 2004

Monter un site Plone, pourquoi pas ?

Installer Plone sur Mac OS X est facile.

Mais pourquoi installer Plone ? Et d'abord, qu'est-ce ? Dans la rubrique et le style Les informaticiens s'adressent aux informaticiens, le site Plone.fr propose la sobre définition suivante : Plone est un système de gestion de contenu web basé sur le serveur d'applications Open Source Zope.
Tout est dit, non ? Pardon ? Aucune relation avec les weblogs dites-vous ? Certes, au premier abord du moins. Car, la tentation est forte, au fur et à mesure que le weblog se remplit de judicieux propos et de billets divers, la tentation est forte donc de vouloir classer, ordonner, regrouper les livraisons quotidiennes et, finalement, de pouvoir créer et gérer ses contenus avec autant de liberté et de facilité que possible. La palette de solutions offertes sur le web est évidemment d'une insolente richesse mais si la gestion des textes et autres contenus est une priorité, on tombe, un jour, sur ce produit pour l'instant gratuit.
Autant le préciser de suite : il n'est aucune comparaison possible avec Blogger, SPIP et autres outils sympathiques qui rendent l'auteur fier de ses templates longuement mûris et de ses pages amoureusement conçues en XHTML dans l'espoir un peu dérisoire de décrocher la médaille du W3C. Le package complet est disponible via le site plone.org qui, de fait, renvoie vers le site SourceForge. SourceForge héberge un projet Plone.

Quant aux fonctionnalités, rien à reprocher - c'est le moins - à un outil gratuit qui offre un ensemble de fonctionnalités impressionnant : gestion de contenus, news, forums, workflow, authentification, moteur
de recherche, etc...

La personnalisation du site ? Hum... vous avez déjà programmé dans le langage Python n'est-ce pas ? Non ? Sans blague ! Enfin, dès lors que vous connaissez la ZMI... Non plus ? Subjectivement, c'est le point
noir, très noir, de cet outil. Et le Narcisse qui s'agite dès qu'il est question de site personnel est frustré. Il convient alors de se rappeler que ce produit est de niveau professionnel et que lui et son cousin, CPS - Collaborative Portal Server -, rivalisent, sur certains points, avec des produits dont les éditeurs se nomment BEA ou IBM.

Le positionnement de Plone est clairement exprimé dans une interview de deux des concepteurs de Plone, interview dans laquelle les weblogs sont évoqués et déclarés hors-champ.

Une version française est disponible pour Windows sur le site Plone.fr .

Les fans francophones se retrouvent sur Zopera Ze portail Zope francophone.

Pour celles et ceux qui veulent tenter l'expérience - Mac OS X s'entend -, voici un court mémo dans lequel j'ai noté les difficultés rencontrées et qui doit beaucoup à un Jean-Charles de mes connaissances que je remercie pour sa patience et sa passion.

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

21 novembre 2003

Syntaxe XHTML : échappement

Le validateur XHTML W3C ne laisse pas passer grand-chose. Voulant doter
le site d'un service de moteur de recherche, j'avais ajouté dans la
zone head le script suivant :

<script type="text/javascript"
src="http://www.sparclinux.org/blogspeak/blogcount.php? blogid=xxxxxxx&emailalert=yes &email=xxxx.xxxx@xxxx.fr &url=http://jba.blogspot.com... et une floppée d'autres paramètres..."> </script>

et ce sur une seule ligne, sans aucun return, conformément aux recommandations du fournisseur du service.

Le validateur W3C n'a pas apprécié et m'a gratifié d'une bonne cinquantaine d'erreurs sur cette seule ligne !

Une solution est de remplacer le séparateur de paramètres, &, par &amp;.
Une autre, connue de ceux qui se sont colletés avec les anciens navigateurs qui affichaient le code des scripts plutôt que de les traiter, consiste à déclarer le script en commentaire : <!--<script...> -->

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

15 octobre 2003

Windows et moi

mardi 20H00
Un ami vous fait part du mauvais fonctionnement de son micro-ordinateur et de la nécessité d'un nettoyage en profondeur des répertoires de fichiers. Bref, il s'agit de formatter le dique dur et d'y réinstaller Windows.
Vous songez en vous-même que vous n'êtes probablement pas le meilleur interlocuteur tant vos sentiments à l'égard des produits Microsoft ne sont pas sans rappeler la colère du divin Achéen à l'encontre du fils de Priam. Pourtant, dans un moment d'exquise urbanité et de parfaite inconscience, vous vous entendez dire : - OK, je passe samedi prochain. En y réfléchissant, Windows 98, cela vous dit quelque chose. Quelques heures de surf plus tard, vous devez convenir que de nombreux sites personnels donnent de précieux conseils qui, curieusement, tournent tous autour d'une même idée : "si vraiment vous ne pouvez pas y échapper, alors voilà comment tenter d'essayer d'envisager de réinstaller Windows 98... nous déclinons toute... bonne chance et que Dieu vous...".

samedi 15H00
Cela fait trois jours - et surtout trois nuits - que vous y pensez. Le sourire fixe et l'oeil légèrement hagard, vous arrivez devant la bête. Vous prenez les choses en main et commencez les sauvegardes d'usage : disquette de démarrage, drivers, base de registres, paramètres internet, toutes choses globalement inutiles mais rassurantes. Vous êtes très professionnel, calme - très calme, comme on peut l'être après avoir avalé dix cachets d'un calmant déconseillé aux natures sensibles et délicates...

samedi 18H00
Le temps passe : la femme de votre ami propose aimablement de commander les pizzas pour 20H00. Elle pense également au souper vers 22H00 et aux boissons chaudes qu'il faudra préparer en milieu de nuit mais son instinct la retient d'en parler. Vous reformattez le disque dur en évitant d'oublier l'option /s qui, seule, permettra le redémarrage depuis ledit disque dur. Le Rubicon est franchi...

samedi 21H00
Windows est réinstallé - à quelques broutilles près - et votre femme vous a rejoint pour partager les pizzas. Tout de même, ces broutilles, vous aimeriez en comprendre les raisons et quelques verres de ce merveilleux rhum ne changent rien à l'affaire ; votre femme vous connaît bien, la femme de votre ami connaît bien votre femme, votre ami connaît bien sa femme : tout le monde a compris que vous êtes inquiet, tout le monde est inquiet. dimanche 02H00 Vous en ririez presque : tel un débutant, vous avez bêtement installé Windows depuis le CD. D'où les broutilles évoquées plus haut. Un zeste de méthode s'impose : d'abord copier le CD sur le disque dur et ensuite procéder à l'installation depuis le disque dur... Il faut donc recommencer de puis le début... Allez zou ! Un reformattage, pour le fun, en /s bien sûr.

dimanche 03H00
Là , franchement, vraiment, les dieux vous en veulent : les drivers soigneusement sauvegardés sont inutilisables : l'outil de sauvegarde judicieusement récupéré sur le net n'a pris en compte que partiellement les fichiers nécessaires. Pas très grave puisqu'une fois connecté sur internet, vous récupérerez les denrières mises à jours de drivers via Windows Update. Oui, bien vu,...sauf que pour se connecter sur internet le driver du modem est indispensable... Votre état nécessite un rapatriement sanitaire piloté de main de maître par votre ami qui, pour la circonstance, vous raccompagne en voiture : vous ne supporteriez pas de parcourir cum pedibus les 300m qui vous séparent de votre lit...

dimanche 16H00
"Tu désertais, victoire, et le sort était las. O, Waterloo ! je pleure, et je m'arrête, hélas !"écrivait Victor Hugo au balcon de l'hôtel des trois colonnes, devant la morne plaine. De son côté, votre ami, à défaut de pouvoir surfer, médite : votre obstination et votre souffrance l'ont fortement impressionné et c'est avec beaucoup de compassion et de prudence qu'il vous écoute, au téléphone, lui proposer de revenir. Oui, parce que vous avez toujours une mission : remettre en service ce p.. de m... d'accès à internet et vous avez hâte de tester les drivers que vous avez trouvés ce matin sur internet...chez vous - non, non, chez votre ami, internet ne marche toujours pas..., vous savez, le modem... -.

dimanche 19H00
Grâce aux drivers glanés ici et là , vous avez "récupéré" le graveur de CD et redécouvert que pour dezipper un fichier, il faut une version de Winzip...non périmée. Le modem ? Ah oui, le modem... suspect ce modem... D'ailleurs, Il faudra probablement le changer...

lundi 19H00
L'enquête a été fructueuse : ce que vous pensiez être le nom du modem n'est, en fait, que le nom de la puce posée sur la carte modem. Pour connaître le fabricant, rien de plus simple : - ouvrir le micro-ordinateur, - lire le code constructeur inscrit sur la carte, - consulter le site qui fait gracieusement le lien entre le code et le nom du fabricant, - chercher le site du fabricant et constater que ce dernier a disparu. La suite de la procédure est tout aussi facile : - retouver le site du distributeur qui a pris la relève par pure bonté, - télécharger les drivers dont il est bien entendu que le distributeur ne les garantit pas. Vous installez les drivers et là , il se passe quelque chose de nouveau : le micro "fige" au redémarrage et sollicite un reboot en mode sans échec ce qui en dit long sur la qualité des drivers en général et d'une .dll en particulier.
Il faut en finir ! Il n'est plus question de mission, d'honneur et de dignité mais de fatigue, d'imprécations vengeresses et d'instincts que n'auraient pas reniés vos ancêtres vikings. Ce faisant, vous oubliez pourtant quelque chose d'important : vous avez un ami. Et l'ami, au fond, partage le même objectif que vous. D'ailleurs, peut-être l'aviez-vous oublié, ce micro-ordinateur, c'est le sien. Si si ! A ce propos, l'ami, cela fait deux jours qu'il est chiffonné par un détail : à la lecture des informations fournies par le gestionnaire de périphériques, le modem n'est pas, comment dire, à sa place. Il vous l'a discrètement dit à plusieurs reprises. Il insiste et cette fois, vous percutez : on n'a jamais vu un modem PCI placé en COM1 ou COM2. Il ne faut pas tenter d'ajouter un modem via le Panneau de Configuration mais déposer les drivers sur le disque dur - sauf la .dll litigieuse -, relancer et laisser le PCI Communication Device faire le travail.
Décrire la magie du grésillement à la prise de ligne par le modem puis le son de la porteuse : les mots vous manquent...

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

28 août 2003

Une photo... deux images...

Comment agrandir une photo par simple survol du curseur ? Le site Simple Bits propose une solution élégante :

#zoom a {
float: right;
margin: 0 0 10px 10px;
border: 1px solid #000;
text-indent: -1000em; /* hide the link text */
overflow: hidden;
display: block;
width: 125px; /* show only thumbnail */
height: 94px;
background: url(../images/zoom.jpg) no-repeat top left;
}
#zoom a:hover {
width: 300px; /* adjust size to zoomed photo */
height: 225px;
background-position: 0 -104px; /* move the image so only the big one shows */}

J'y vois l'avantage de ne charger qu'une image et le float permet le déplacement automatique du texte lorsque l'image est agrandie si texte et photo sont dans un container bien dimensionné.

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)

24 août 2003

Emprunts et remerciements

La refonte de ce site arrive à son terme. Sans que je sois certain de la réussite, l'objectif fixé était de me rapprocher le plus possible des standards web et de jouer avec les limites des moteurs de rendus des différents navigateurs, notamment Mozilla. J'ai découvert ainsi une communauté très active dans le domaine des standards. J'ai également réalisé que de la norme à la réalité des navigateurs, le fossé reste large. Quoi qu'il en soit, je voudrais signaler quelques sites dont le contenu m'a particulièrement aidé :
OpenWeb pour la description détaillée et claire de ces standards, pour ses articles lumineux et teintés d'un humour de bon aloi, mais aussi pour de nombreuses astuces parmi lesquelles les zones fixes et mobiles se recouvrant mutuellement ou encore la création de pop-up "intelligentes", le tout en français,
Alistapart.com pour l'explication fine du mécanisme des feuilles de style alternes et le code Javascript malheureusement nécessaire si on utilise IE/Win,
Le site Meyerweb pour sa Complex Spiral qui permet de comprendre comment gérer des images en arrière-plan mais aussi pour ses Pure menus CSS qui donnent la clé des menus déroulants sans Javascript.

Posted by Anabates in Techno web | Permalink | Commentaires (0)