| TypePad Archives | Kath'odon Blogger | Les oeuvres de Monique |

14 octobre 2005

Une conversion inattendue

Avec retard - comme souvent - je découvre que Joël Ronez, auteur d'un blog que je lis régulièrement, à l'heure du thé, serait sur le point de d'acheter un Mac. Les raisons qui le conduisent à ce geste extrême sont à la fois respectables et croquignolettes. Je reconnais qu'Apple ne me fait plus rêver depuis longtemps ; cela étant écrit, comment décrire le choc qu'a été, pour moi et beaucoup d'autres, l'arrivée de l'Apple II ?

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

17 juillet 2005

OSX facile

J'ai découvert récemment que j'étais membre d'une association dite "1901". Un effet de bord, semble t-il, de la virtualité de mes échanges épistolaires sur internet.

Cette association, le Club OSX facile, rassemblerait les personnes qui versent leur obole au créateur du site Club OSX facile , haut lieu de la culture Mac. J'écris au conditionnel car si je suis certain que je contribue modestement à la vie de ce site, je ne savais pas qu'il en résultait une adhésion au club.
Je ne dirai jamais assez la qualité du travail fait par Richard Wourms, le créateur et l'animateur de ce site depuis fin 2001.
Je passe beaucoup de temps ces temps-ci sur le forum privé des "adhérents", un forum empreint de convivialité, de compétence, d'humour et de respect. Bref, on s'y sent bien.
Maintenant que je sais que suis membre, je me demande comment va s'organiser l'assemblée générale annuelle, une des rares obligations inscrites dans la loi de 1901... Un chat ? Une rubrique particulière du forum ? Cà me démange de poser la question sur ce forum...

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

03 mars 2005

Jef Raskin, le vrai inventeur du Mac

Jeff

Jef Raskin n'est plus et il ne faudra probablement pas compter sur Steve Jobs pour faire le panégyrique du créateur du Mac.

A lire, entre autres, le message de presse officiel diffusé par le Raskin Center mais aussi le texte composé par  l'animateur du site Cuk.ch

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

06 mars 2004

SPIP sur Mac OS X

Je n'aurai pas l'outrecuidance de vouloir présenter SPIP conçu à l'origine pour la gestion du site uZine . Les occasions de se rendre ridicule ne manquent pas par ailleurs.

Justement sur le site uZine, est proposé un processus d'installation de SPIP sur Mac OS X très bien fait et qui s'appuie sur les procédures d'installation de Marc Liyanage. Les packages "binaries" eux-mêmes sont disponibles sur le site Server Logistics . Là encore, l'usage de Terminal (accès au shell UNIX) est nécessaire.

Une fois la base MySQL installée, j'ai voulu la lire : l'outil Your SQL de Magister Ludi m'a paru facile à utiliser.

Tout ceci, faut-il le préciser, obtenu gratuitement, Open Source et parfois selon les termes de licence de logiciel libre.
A noter, en septembre dernier, un échange franc et cordial autour de SPIP et de sa possible conformité aux standards du web. Les choses ont commencé avec un pamphlet intitulé W3C go home !. La réponse de Tristan Nitot est sympa et encourageante puisque sont annoncés des travaux d'adaptation de SIP à XHTML .

Au fait, que veut dire SPIP ? Quasi cronyme de "Système de Publication Pour l'Internet"

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

Windows XP et imprimante Mac OS X

L'énoncé du problême est court : sur un routeur ADSL Netgear RP114 sont raccordées une machine Mac OS X et une machine Windows XP. La première est flanquée d'une imprimante dont l'utilisateur de Windows XP aimerait bénéficier. le principe est simple en apparence ; il suffit d'activer le partage d'imprimantes Mac OS X et de créer une file d'attente dédiée aux travaux d'impression issus du monde Windows, le tout via le protocole SAMBA et un certain contrôleur CUPS (Common Unix Printing System).

Dans la pratique, les manipulations sont délicates et si du côté Windows, il s'agit de paramétrer les options de réseau et d'installer le driver de l'imprimante convoitée, il faut, côté Mac, s'équiper pour une aventure à laquelle les newbies dans mon genre ne sont guère préparés, aventure au cours de laquelle on ne rencontre certes pas le Sphinx mais une bête appelée, de façon générique, le shell UNIX (via le
Terminal dont le nom est à lui seul une source d'inquiétude...).

Les liens utiles sont apparemment rares mais didactiques :

Il y a, "Mac side" et en résumé, trois choses à faire :

Les points sur lesquels il convient d'être vigilant :

Pour ce qui est de l'usage de Terminal, un débutant pourrait se contenter de mettre en oeuvre strictement les instructions et recommandations proposées sur les sites mentionnés plus haut. Il me semble néanmoins qu'il est utile d'en comprendre les principes ou la substance - sub stare , ce qui se tient en dessous -.
Les sites mentionnés abordent également les notions de réseaux, de partage de fichiers et de partage
d'imprimante lorsque cette derniêre est raccordée à un PC.

Le partage de fichiers PC<->Mac est également analysé sur le site perso de Joel Schoemaker au chapitre Computer.

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

Le voyage d'un condottiere en pays informatique

Un long silence, perdu que j'étais dans les arcanes techniques de Mac OS X. Trois voyages quelque peu erratiques dans des contrées qui m'étaient inconnues :

Samba et les partages d'imprimantes entre les mondes PC et UNIX,
SPIP ou la tentation d'ouvrir un site plus dynamique,
Plone ou le rêve d'un site doté d'une gestion de contenus performante

Le tout sur fond de Panther (Mac OS 10.3.2)

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

14 février 2004

Apple, vingt ans...

mac 128 1984


De vagues en vagues, passant notamment par La grande rousse , je découvre sur Embruns, carnet web un bel article consacré à la naissance du Macintosh , article dans lequel le jeu d'acteurs est finement décrit. Le machiavélisme de Steve Jobs y est largement évoqué...

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)

12 janvier 2004

Mac OS X : comment ai-je pu ?

Il y a peu de temps encore, je pensais et affirmais que je passerais, un jour lointain, de Mac OS 9 à Linux, rêvant en mon for intérieur l'essor de BeOS ou l'apparition du nouvel OS innovant et atypique. Celles et ceux qui se souviennent de l'Apple IIe peuvent comprendre...
Survinrent, il y a moins de temps encore, de menus incidents affectant le disque dur de mon vieux 9600 - une antiquité appréciée des amateurs grisonnants -, incidents annonciateurs d'une probable catastrophe. De fait, quelques sauvegardes plus tard, je perdis l'usage dudit disque. Où trouver un disque de 2 Go, câblé en SCSI - rappelez-vous l'aimable diversité des connexions SCSI -, compatible avec une carte-mère ressemblant davantage à une carte-grand-mère ? Vraisemblablement chez un brocanteur... J'avais pourtant besoin d'un micro-ordinateur rapidement.
Dans l'urgence, j'envisageai d'infernales solutions microsoftiennes, de siréniennes configurations Linux. Pour finalement acheter un Power mac G4. Comment rendre rationnel un tel achat ? Comment après avoir voué aux Gémonies la société qui avait osé vendre Mac OS 8 comme une révolution - un journaliste du quotidien Le Monde avait titré méchamment "Faut-il acheter Mac OS 8 ?", je dis bien Le Monde et non pas Le Monde Informatique -, après avoir maudit une société qui avait empêché l'émergence de cartes accélératrices pour le Performa 5200, comment donc avais-je pu céder ?
Peut-être parce que Steve Jobs était revenu entre temps. Peut-être également parce que l'émulateur Classic permet de conserver les anciens logiciels acquis au fil des ans. Peut-être parce que Aqua est un interface graphique étonnant. Enfin parce que Mac OS X est possiblement le meilleur OS grand public actuel. Bien sà»r, passé le moment d'étourdissement, je suis, par petites touches, revenu à la réalité. L'émulateur Classic est enchâssé - enfermé, devrais-je écrire - dans MacOS X et n'a donc pas accès aux périphériques : il faut urgemment installer une partition Mac OS 9 dotée de tous les pilotes ad hoc.
Encore faut-il disposer d'une machine susceptible de démarrer sous Mac OS 9 : au moment de l'achat, il est judicieux de se rappeler que les machines G5 ne savent pas booter sous Classic. Mieux encore, disposer de deux partitions Mac OS X - une 10.2 (Jaguar) stabilisée et une 10.3 (Panther) expérimentale - est utile. A titre d'exemple, un scanner Epson 1670 tourne correctement sous Jaguar, très mal sous Panther. Renseignement pris auprès de la hot-line d'Epson, le problème tient à ... un conflit entre extensions ! Panther plante .
En quelques heures d'utilisation, j'ai vu ce que certains affirment n'avoir jamais vu : un plantage Mac OS X. Les Mac OS 6 à 9 étaient à la portée des amateurs avertis qui, une fois tableaux de bord, extensions et conflits d'extension maà®trisés , pouvaient se promener en tout endroit de leur ordinateur, en toute sécurité. Mac OS X est d'abord un Unix - base Darwin - doté de la puissance et de la complexité d'un OS conçu par des scientifiques pour leurs besoins. Une Coccinelle, cela se conduit avec plaisir, une Ferrari se pilote et, avant d'ouvrir le capot, il n'est pas ridicule d'avoir suivi quelques cours. Mon deuxième achat a été un livre consacré à UNIX sous Mac OS X. De mon point de vue, la connaissance de la structure des fichiers est indispensable dès lors qu'il y a plus d'un utilisateur et que l'on souhaite partager, ou ne pas partager, telle application ou tel fichier. Les panneaux d'interdiction attachés à tel ou tel dossier perturbent quelque peu l'ambiance familiale et corrodent la bonne réputation de celui ou de celle qui choisi cette machine. A suivre...

Posted by Anabates in Mac | Permalink | Commentaires (0)